La passeuse de mots – A. J. Twice

Auteur : A. J. Twice

Publié chez : Hachette romans

Nombre de pages : 736 pages

Prix : 18€

Date de sortie : 31 mars 2021


Le résumé :

Dans le royaume de Hélios, les mots ont un pouvoir. Celui de créer, d’équilibrer, puis de détruire le monde. Lorsqu’on les prononce, aucun retour en arrière n’est possible. Arya, une jeune fille de la capitale, est passionnée de livres. Elle en dévore chaque mot. Mais elle est loin de se douter qu’elle est la clé pour sauver son royaume, le seul qui ait restreint l’utilisation de la magie grâce à un traité. Un traité qui ne plaît pas aux rebelles, prêts à tout pour l’éradiquer. À l’aube des changements qui s’annoncent, les Mots se réveillent pour établir l’ordre dans le chaos, la vérité dans l’illusion.
Ils attendent leur Appel. Celui de la Passeuse de Mots.


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

6/10 – Tant d’attentes…

Je ne vous explique pas la hype que j’avais pour ce roman. Bon il faut dire qu’avec la pub que Hachette nous a vendu sur celui-ci, j’étais trop impatiente, même si c’était un gros bébé. En plus c’était de la pure fantasy, alors je me suis dis, allez ça fait longtemps que tu n’en as pas réellement lu un, alors fonce. D’autant qu’il faut avouer, avec sa couverture à tomber par terre, il en a fait pâlir plus d’un.

La facilité est ton amie, mais elle est d’un ennui mortel. Le danger me stimule, m’incite à repousser mes limites. C’est comme ça qu’on progresse, qu’on se surpasse. Retiens bien ça.

Le résumé m’a interpellé par ce pouvoir de donner vie aux mots, je pense qu’en tant que bookworm on ne peut qu’être intrigués n’est-ce pas ? Mais dès le début, j’ai peiné à comprendre l’histoire. J’ai trouvé que c’était très fouillis et brouillon. L’introduction est longue. Et pour moi, je trouve que le roman est séparé en plusieurs parties sans que ça ne soit clairement énoncé, et je pense que ça aurait du, ne serait-ce que pour avoir une cohésion dans l’histoire. Les péripéties s’enchaînent aussi, vite même trop vite. On a a peine le temps de se faire à une première, qu’une seconde arrive, cumulé d’une explication sur un événement survenu encore plus tôt dans le roman, en bref, vous m’avez comprise.

J’ai été perdue quasi instantanément. C’était trop pour moi. Et j’ai trouvé l’aspect fantasy sur les mots pas tant que ça mis en avant finalement. La cohérence n’est vraiment pas de mise. On a aussi des personnages présents au début, qui sont décrit comme des personnages clés de l’histoire plus finalement non seulement ils ne sont plus présents, mais en plus, ils ne sont même plus ne serait-ce que évoqués jusqu’à la dernière page ! On en ressors quelque peu déroutés n’est-ce pas ? Pour l’instant j’ai été quelque peu refroidie, et je pense que d’ici quelques mois, je n’aurais plus aucun souvenir de ce livre qui n’a pas su me marquer… Je ne pense pas me jeter sur la suite immédiatement à sa sortie.

Pour moi, le temps est un concept barbare. Il se définit par le nombre de livres dévorés et les aiguilles correspondent aux pages qui se tournent dans un bruissement familier et apaisant.

Un roman qui n’a pas su me convenir. Et a l’heure ou je vous écrit ces lignes, je ne suis toujours pas sûre de vouloir découvrir la suite…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s