Broken things – Lauren Oliver

Auteur : Lauren Oliver

Publié chez : Albin Michel

Nombre de pages : 477 pages

Prix : 19€

Date de sortie : 2 janvier 2020


Le résumé :

Avant de devenir les Monstres de Brickhouse Lane avant que le pays tout entier, du Connecticut à la Californie, nous connaisse sous ce surnom, avant que des blogs publient des photos de nos visages, avant que plusieurs sites internet ne plantent parce qu’un trop grand nombre de visiteurs avaient entré nos noms dans des moteurs de recherche , nous étions des filles quelconques, et nous n’étions que deux. Obsédée par le roman fantastique Le chemin de Lovelorn, trois jeunes filles en marge tentent de recréer le monde de leur imagination dans les bois. Jusqu’au jour où le jeu va trop loin… L’une d’elle est retrouvée morte, dans des circonstances qui rappellent le roman. Tout accuse les deux survivantes. Cinq ans plus tard, alors qu’elles tentent de tourner la page, le passé ressurgit.
Il est temps de reprendre le chemin de Lovelorn…


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

8/10 – Une surprise de taille

Ce livre, c’est assez marrant parce que quand j’en ai parlé pour mon c’est lundi que lisez vous, vous avez été plusieurs à avoir dit que je vous avait donné envie, alors que je n’avais fais qu’un simple résumé puisque moi-même j’étais à la moitié du livre. Au début, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, je savais simplement que c’était un thriller, et vu que j’en lis peu, je les savoure un peu plus. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit si sombre alors qu’il s’agit d’un roman jeunesse !

L’histoire est comptée par Brynn et Mia chacune leurs tours qui sont toutes deux meilleures amies, ayant auparavant appartenu à un trio avec Summers. Cette dernière est décédée, et nos deux héroïnes sont accusées du meurtre, et pointées du doigt dans la ville, puisque pour tout le monde ce sont elles les coupables, avec la complicité du petit ami de Summers. Le roman est dynamisé de par l’alternance des points de vue, un coup Brynn, un coup Mia, je n’ai donc pas eu la sensation de m’ennuyer.

Tous les vœux se réalisaient à Lovelorn. Ce qui pouvait être une bonne ou une mauvaise chose, selon la personne qui les formulait.

Il y a des détails que j’ai trouvé un peu tiré par les cheveux, voir même un peu trop simples. Notamment l’enquête, je n’arrive pas à saisir comment elle a pu être autant bâclée. Il y a quand même des éléments qui sont passés à la trappe, tu ne te fies pas simplement à des ados de 13 ans pour boucler ton affaire. Puisque oui, nos protagonistes sont mineurs lors des faits, donc aucun d’entre eux n’a été en prison. Et pour une fois, attention roulement de tambour, j’ai réussi à deviner le coupable avant les personnages. C’est un exploit !! Vous me connaissez, je suis littéralement une quiche habituellement, mais là je l’ai vu venir. En réalité, c’est annoncé à un moment donné, mais ça n’a pas donné la puce à l’oreille à l’un deux, alors que moi si. Ça peut potentiellement gâcher l’effet de surprise.

Le dénouement de l’enquête par contre, sans rentrer dans les détails pour ne pas vous spoil bien entendu, je l’ai trouvée un peu… simple. Pour une ambiance angoissante tout le long du roman, ça m’a un peu laissée sur ma fin d’avoir une conclusion pareille, c’est dommage.

Les mots sont un virus : impossible de prédire les dégâts qu’ils causeront une fois libérés.

Une enquête trépident, qui saura vous tenir en haleine tout le long.


2 réflexions sur “Broken things – Lauren Oliver

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s