Vampyria : La cour des ténèbres – Victor Dixen

Auteur : Victor Dixen

Publié chez : Collection R

Nombre de pages : 491 pages

Prix : 16.00€

Date de sortie : 15 novembre 2020


Le résumé :

« Tu vas t’épanouir à Versailles telle une fleur exotique. Les vampyres du palais raffolent de tout ce qui sort de l’ordinaire. Mais attention : la Cour des Ténèbres a ses codes, ses pièges mortels, et le moindre faux pas s’y paye au prix du sang… EN L’AN DE GRÂCE 1715, le Roy-Soleil s’est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l’aristocratie vampyrique. TROIS SIÈCLES PLUS TARD, Jeanne est arrachée à sa famille de roturiers et catapultée à l’école formant les jeunes nobles avant leur entrée à la Cour. Entre les intrigues des morts-vivants du palais, les trahisons des autres élèves et les abominations grouillant sous les ors de Versailles, combien de temps Jeanne survivra-t-elle ?


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

8/10 – Une superbe découverte

Je crois que je ne vous apprend plus rien, je suis une fan inconditionnelle de vampires. Et malheureusement à mes yeux, on en a peu en young-adult (J’ai a peine 3 saga à tout casser à vous citer) alors quand j’ai su que le nouveau Victor Dixen serait rempli de vampires, je me suis quasi immédiatement jetée dessus. Encore merci la collection R pour l’envoi ♡

Commençons par décrire l’univers. Je l’ai trouvé incroyable. Encore une fois je suis bluffée par la plume de Victor qui est dingue. Tout est merveilleusement profilé, chaque détail est minutieux, de la saignée, jusqu’à l’historique de la création des « vampyres ». Le petit plus c’est que l’histoire se déroule à Versailles à l’époque du roi soleil, c’est une époque que j’adore, j’avais pleeeeins de comédies musicales dans la tête ahah.

Le sang. Encore le sang, toujours le sang. On en revient sans cesse là. C’est la partie la plus pénible de notre nature, à nous autres vampyres. On nous appelle les seigneurs de la nuit. Mais, en vérité, nous sommes des esclaves : les esclaves du sang.

Pour ce qui est de nos personnages, je suis restée déroutée et perplexe face à Jeanne notre héroïne. Si au début j’arrivais à comprendre sa logique, son comportement, plus on avançait moins c’était le cas. J’ai trouvé qu’au contraire elle était de moins en moins cohérente, et à la fin, elle accomplissait tellement de trahisons envers tout le monde qu’elle m’a laissé la sensation d’aimer faire du mal et vendre les autres autour d’elle.

Parmi nos personnages secondaires, j’ai tout de suite avec chacun d’entre eux, et j’ai été bluffée (et un peu horrifiée aussi ahah) par les secrets qu’ils cachent chacun. Franchement il y en a un je ne m’en remet pas 😱 L’histoire est aussi un peu sanglante forcément on parle de vampire alors le 🩸 est très présent. Si vous n’êtes pas friands de ça, je ne vous recommande pas forcément le roman. Personnellement ça ne m’a pas dérangé !

Fuir ou combattre. Tuer ou être tuée. Dans la nature, le choix se résume à des alternatives simples, pures, qui ne s’embarrassent ni de remords, ni de regrets

En bref, un univers vampirique de folie, parfait pour vous accompagner en automne. Et des petites surprises sont parsemées le long des chapitres alors foncez y jeter un coup d’œil !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s