Les roches rouges – Olivier Adam

Auteur : Olivier Adam

Publié chez : Collection R

Nombre de pages : 240 pages

Prix : 17.90€

Date de sortie : 04 juin 2020


Le résumé :

J’ai tout juste dix-huit ans. Je vis chez mes parents. Je vais plus au lycée et j’ai pas de boulot. Je picole trop et je me bourre de médocs. Comment peut-elle croire que je suis capable de la protéger, de lui offrir quoi que ce soit de plus ou de mieux que son mec ?
Depuis qu’on roule elle m’a pas posé la moindre question. Elle m’a même pas demandé où on allait exactement. Je lui ai juste dit que je connaissais un endroit où on serait pénards. Et ça a semblé lui suffire…


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

7/10 – Une très belle surprise

Merci la collection R pour l’envoi de cette beauté 😍

J’avais lu il y a deux ans maintenant la tête sous l’eau que j’avais adoré ! Très court comme celui-ci, c’était un roman qui se dévorait tout seul. Je crois que j’ai préféré celui-ci malgré tout même si quelques points m’ont titillée et auxquels je n’ai pas été d’accord.

Tout d’abord, je sais que je l’ai déjà souligné sur mon compte instagram (c’est en story à la une dans mon clqlv) à mes yeux nous aurions du avoir un warning au début du roman. Lorsque que je me suis lancée dans ma lecture je ne m’attendais pas du tout a avoir droit à de l’inceste, viol, dépression où encore les violences conjugales. A mes yeux c’est vraiment important et le must aurait été d’avoir des numéros d’aide à la fin, et la rien nada, et à mes yeux ce n’est pas normal. Surtout lorsqu’on voit la couverture qui fait penser à un simple roman a dévorer en été où le résumé qui n’indique également rien sur ces sujets.

J’en veux à mon cerveau d’être capable de me jouer ce genre de tour. Ne pas voir, ne pas accepter l’évidence. La nier. L’oublier. La contredire.

Malgré ces points « négatifs » ça n’a en rien gâché ma lecture puisque j’ai passé un très bon moment, ça n’a pas été un coup de cœur, mais j’ai vraiment savouré. Il y a une chose que j’adore avec Olivier Adam, c’est sa plume brute et nette. Il ne passe pas par 4 chemins, certaines phrases sont crues et osées, et je trouve que ça sort de l’ordinaire, ça me captive à chaque fois (même si ce n’est que mon deuxième roman de lui).

Malgré toute la beauté de l’histoire, je n’ai pas eu d’attache particulière à Antoine et Leila. J’ai suivi leurs aventures avec plaisir, compatis lorsqu’il leur arrivait des péripéties, mais je n’ai pas réussi à être séduite. Ce qui m’a plu c’est vraiment la sensation d’avoir voyagé (bon même s’il s’agissait d’une fuite pour leur part) avec eux. Les descriptions des paysages m’ont fait voyager et rêver, et j’avais envie de partir avec eux (pas dans les mêmes conditions par contre ahah) et d’aller me dorer la pilule au bord de l’eau !

Souvent quand je marche je regarde à l’intérieur des maisons et ça me fait tellement envie, la vie que mène les gens. La vie normale. Des fois je me retiens de rentrer chez les autres et de leur demander de m’accueillir, de m’intégrer à leur cercle et de m’expliquer comment ça marche. Comment on fait.

Un roman criant de vérité, d’émotions, et d’espoir. Parce que c’est ça la vie, espérer, encore et encore.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s