Ce qui hante les bois – Dawn Kurtagich

Auteur : Dawn Kurtagich

Publié chez : éditions du chat noir

Nombre de pages : 341 pages

Prix : 17.90€

Date de sortie : 1 avril 2020


Le résumé :

Fuyant un père qui les maltraite, Silla et Nori arrivent à «La Baume», le manoir de leur tante, une vieille bâtisse couleur de sang. Pour la première fois, les deux sœurs se sentent enfin en sécurité. Mais peu à peu une sombre réalité se dévoile… Le bois qui entoure la propriété n’est-il pas trop silencieux ? Tant de questions restent sans réponse : qui est cet homme que seule Nori peut voir ? Tante Cath n’est-elle pas en train de sombrer dans la folie ? Et pourquoi les arbres semblent-ils se rapprocher ?


Qu’est ce que j’en ai pensé ?

4/10 – Aucune attache

Avant tout, je remercie les éditions du chat noir pour l’envoi 😍

Je ne saurais l’expliquer, mais pour celui-là, ça ne l’a pas fait. Alors que dans l’ensemble, j’ai adoré The Dead House de la même autrice. Déjà, j’ai eu du mal à rentrer dedans, je ne sais pas pourquoi mais je suis mis dans la tête qu’il était plus flippant que TDH et résultat, j’étais stressée pour chaque page 😂

En fait j’ai trouvé qu’une grande partie de l’œuvre faisait brouillon. Rien n’avait de sens ou de lien à mes yeux, et j’ai sincèrement eu du mal à voir où voulait en venir l’autrice, et même si la fin éclaircissait tout ça, ça ne m’a pas convaincue. Silla m’a laissée indifférente, je ne comprenais pas ses choix, et par conséquent je n’ai pas réussi à m’attacher à elle je suis restée extérieure, perdue.

Les enfants sont comme des éponges, Oui nous nous imbibons de tout, Même de ta noirceur, Juste en respirant.

Et pourtant, même s’il se passe des choses tout au long de l’intrigue, Silla ne cesse de réagir comme si tout était parfaitement normal ! Alors que Gowan tentait sans cesse de lui ouvrir les yeux. Je n’ai pas trouvé de logique, et en toute honnêteté je suis littéralement passée à côté du roman pour sûr. Quelques petits détails m’ont semblé peu crédible, même si Gowan est le seul personnage que j’ai un temps soit peu apprécié, il apparaît comme un cheveux sur la soupe dans un village qui est censé être désert, et j’étais en mode « pourquoi? » C’est pour ça que je dis que je n’ai eu aucune attache. Comment s’attendrir quand rien n’a de sens à vos yeux ?

Et si beaucoup on adoré le dénouement, j’en suis pour ma part restée de marbre. Je n’ai pas trouvé ça crédible et j’avoue ne pas avoir compris ce choix. Bien que tout devienne clair et nous soit révélés je ne sais pas, ça ne m’a pas convenu.

Sur son visage,l’amour et l’espoir livrent combat à l’impuissance. Il veut m’aider, m’aimer et me sauver. Je me souviens des mots écrits sur les pages vertes. Je déteste ce que je suis en train de lui infliger. Mais il est un idiot de penser qu’on peut sauver quelqu’un de lui-même.

Je pense que ce roman n’était pas fait pour moi. Je suis quelqu’un d’assez bon public, mais celui-ci n’a pas su me convenir.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s